Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 17:20

Insémination faite en début d'après-midi Je suis donc en couvade, je couve pour 15 jours. Des jours qui vont me paraitre longs, interminables, une éternité. La gynéco FIV nous a conseillé, si cette IAC est négative, de penser à la FIV. Je lui ai répondu que j'y songeais et qu'on irait car j'en ai marre de perdre mon temps. Par contre, elle n'a répondu à aucune de mes questions. Elle m'a dit que je devais prendre rdv avec ma gynéco habituelle et que c'est elle qui enclencherait le processus. De toute façon, elles travaillent en collaboration donc elle sera au courant comme elle m'a dit. couvade.jpg

Bien évidemment, je ne souhaite pas aller en FIV car j'espère que ça sera la bonne cette fois-ci. Cependant, connaissant les temps d'attente chez le gynéco, j'ai pris rdv tout de suite pour début décembre. Si c'est positif, on fera l'écho des 4SG et si c'est négatif, elle nous expliquera la FIV.

Croisons les doigts très fort pour que les petits spermato aillent dans la bonne direction et que l'ovule soit fécondée. J'ai tellement envie d'y croire et, d'un autre côté, j'ai tellement peur que ce soit négatif. Je suis partagée entre le bonheur d'y croire et la résignation car je sais que ça ne fonctionnera pas. Pas facile à gérer tout ça.

Je sens que l'on commence à stagner, c'est pour ça que je veux aller en FIV. Peut-être qu'une nouvelle technique (et de nouveaux traitements) donneront un nouveau souffle à nos essais. Je suis aussi méga impatiente. J'en ai clairement marre d'attendre mon tour ! Encore cette semaine, j'ai eu deux nouvelles de grossesse et bien sûr dans les 3premiers cycles. Je ne leur en veux pas à ces futures mamans et je suis même heureuse pour elle (ce que je n'arrivais pas à faire il y a quelques mois). Mais je me dis "bon sang, et moi, c'est quand mon tour?". J'ai une amie qui s'est mis en couple quelques mois après qu'on ait commencé nos essais et ils sont propriétaires et parents. Quand je vois ma situation, ça met parfois en colère.

C'est dans ces moments-là (les annonces de grossesse entre le C1 et le C5) que mon incapacité à faire un bébé me redonne une belle claque en disant "tu vois, elles, elles y arrivent mais pas toi! C'est pourtant si simple". Le plus dur, c'est qu'il n'y a pas de coupable. C'est de la faute à pas de chance si nous sommes infertiles. Ce n'est pas de notre faute, ni celle de nos parents, c'est juste comme ça. Parfois, j'ai une prise de conscience et je me dis "mais pourquoi on fait tout ça?" Ah oui c'est vrai, on veut un bébé. Avec les traitements, les hormones qui changent notre corps et nos émotions, la montagne russe des émotions que l'on a constamment, parfois j'en oublie le but ultime. Ce but justement me paraît tellement loin. Il m'arrive de me dire que l'on n'y arrivera jamais à la franchir cette ligne d'arrivée. Pourtant, je ne conçois pas ma vie sans enfant, alors on continue (est-ce que l'on a vraiment le choix ?), on essaie de positiver et on avance.

Si cette p*t**n de Cigogne pouvait trouver un satané GPS et nous donner ce que l'on veut - un bébé en bonne santé - ça serait vraiment top. Et si c'était avant Noël alors là, ça serait le paradis :)

Repost 0
Published by quandlacigognepasse - dans IAC 4
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 17:59

pma.jpg

Nous y voilà enfin à cette 4ème et dernière IAC. J'ai bien cru que l'on arriverait pas à la faire. On a diminué ma dose d'hormone et cette fois-ci, pas d'hyperstimulation et pas de kyste :D Il n'y a qu'un seul gros follicule, les autres sont vraiment petits. J'attends l'infirmière pour ma piqûre de déclenchement et, mercredi, insémination.

J'ai envie d'y croire comme à chaque fois mais, d'un autre côté, je me dit qu'on la tente car on a dit qu'on ferait 4 IAC mais j'ai l'impression que ça ne va servir à rien. J'ai déjà prévenu mon mari, si cette IAC est un échec, on passe en FIV. J'en ai marre de faire tout ça pour rien. Avec une nouvelle technique, on aura peut-être plus de chance pour faire un bébé.

Mercredi, je poserai toutes mes questions à la gynéco de la FIV pour pouvoir se lancer dans l'aventure par après.

Comme dans toutes les IAC, le plus difficile, c'est l'attente. Les fameux 15 jours d'attente entre le transfert et la prise de sang. En général, j'essaie de ne pas trop passer sur le blog et de m'occuper un maximum l'esprit.

Verdict d'ici environ 3 semaines (même si je suis quasi sûre qu'on ira en FIV)

Repost 0
Published by quandlacigognepasse - dans IAC 4
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 17:01

Ce matin, j'avais mon échographie de contrôle suite à mon traitement clomid. J'avais eu quelques grosses douleurs donc j'avais peur d'un kyste. A l'écho, pas de kyste mais trois gros follicules (donc risque de trois bébés). J'ai réagi beaucoup trop fort à mon traitement. Selon le gynéco, c'est beaucoup et il n'est pas sûr que l'insémination aura lieu, ça dépendra des résultats de ma prise de sang.attendre

Sa secrétaire m'a appelé dans la matinée pour me dire qu'on ne fait pas d'insémination. J'ai été très déçue car ça veut dire que je ne serai pas enceinte au 18 octobre, date de mon supposé accouchement. Si j'avais porté de nouveau la vie, ça m'aurait aidé à supporter ce jour. Elle m'a dit que nous devions avoir des rapports protégés pour éviter une grossesse multiple. Je lui ai dit oui mais j'ai pensé tout le contraire. On sait qu'il y a un risque de jumeaux ou triplés mais on va le prendre. En fait, c'est trois fois plus de chance d'avoir un seul bébé. Puis, on a essayé naturellement pendant plus de deux ans maintenant (même parfois sous clomid) et ça n'a jamais pris donc ça serait vraiment un mimracle que je tombe enceinte ce cycle-ci.

Du coup, je vais essayer (je dis bien essayer car c'est dur) de relâcher un peu la pression pour ce mois. On reprendra sans doute les inséminations fin octobre/début novembre et on va diminuer la dose de clomid. Je dois voir le gynéco au tout début de mon prochain cycle pour s'assurer qu'il n'y a pas de kyste. S'il y a un kyste, on perdra encore un cycle.

Ce qui me fait le pus mal là-dedans, ce n'est pas vraiment de perdre un cycle (même si c'est râlant) mais c'est que je vois le temps qui passe. Je me fixe toujours des objectifs lointains, je ne peux pas m'en empêcher et je ne les atteints pas. Je voulais un bébé avant mes 26 ans, c'est raté. Quand je pense que j'ai commencé les essais à 22 ans (quasi 23). Cela me semble une éternité. Je me disais que je serais enceinte avant Noël, et bien ça va être compliqué. Plus les cycles passent, plus le temps et plus j'ai l'impression que mon rêve s'éloigne. J'ai l'impression que l'on n'y arrivera jamais. Déjà, mon rêve de jeune maman s'est évaporé, j'essaie de me faire à l'idée. J'essaie aussi de me préparer psychologiquement à aller en FIV. Et surtout, j'ai l'adopton dans un petit coin de ma tête. Je ne vais pas m'acharner sur mon corps pendant des années à coup de traitement, écho et piqûres. Je commence déjà à saturer donc je pense que si à nos 3 ans d'essais je ne suis toujours pas enceinte, on envisagera peut-être une procédure d'adoption. Bien sûr, c'est une discussion à avoir à deux et on prendra la décision à deux. Il reste encore 9 mois avant nos 3 ans d'essai, un beau test positif peut encore arriver.

Repost 0
Published by quandlacigognepasse - dans IAC 4
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de quandlacigognepasse
  • Le blog de quandlacigognepasse
  • : On s'aime depuis février 2005 et nous voulons un bébé depuis juin 2011. Nous ne pensions pas que la route serait si longue ...
  • Contact

Recherche